Contacter Oniris Rennes par téléphone+33 299 36 46 06

Les horaires Oniris Rennesdu mardi au samedi de 14h à 19h

Marine PROVOST

Est née en 1987

Elle vit et travaille à Paris

Elle expose à la galerie Oniris depuis 2015

Marine PROVOST

 

La base de sa réflexion est à la fois une « fenêtre ouverte sur le monde » comme le disait Alberti, et à la fois une clôture, une barrière. C’est ce qui se cache dans l’ombre qui va devenir le sujet principal de son œuvre. Sa création, aussi étonnante qu’insolite, réside alors dans le déplacement du regard : elle expose là ou on ne l’attend pas ou pas comme on l’attend, elle attire notre attention sur ce qu’il ne faut pas regarder.

« La métaphore de la peinture comme fenêtre ouverte sur le monde est le point de départ de ma réflexion. Je tente d’attirer le regard sur ce qui, en temps normal, n’est pas vu. »

Marine Provost se plaît à nous questionner sur nos connaissances, préjugés et jugements de valeur. En s’opposant à l’idée d’un art « record » déterminé par les prouesses techniques, un art spectaculaire ou encore polémique qui étouffe les médias télévisés, elle tente de se démarquer de cette atmosphère qui l’asphyxie.

 

Originaire du monde rural, Marine Provost cherche s’en arrêt par son travail à créer un lien entre le milieu de l’art ou elle évolue aujourd’hui et celui d’où elle vient. Elle nous emmène également à voir des petits objets du quotidien, et qui pourtant, ne sont pas vus comme dans sa série les « Fantômes ». Dans ces œuvres, elle reprend des motifs qui recouvrent les intérieurs d’enveloppes postales. Le titre “fantôme” est lié aux origines de la trame. En imprimerie, un effet fantôme évoque l’apparition du texte par transparence sur le verso d’une page. L’intérieur des enveloppes postales est couvert d’une trame pour éviter toute transparence et ainsi garder la confidentialité du contenu. Les « Fantômes » de Marine Provost, mi-peinture mi-digigraphie, traduisent le besoin d’exploiter un objet réel, un objet du quotidien, auquel nous ne faisons pas attention : le papier-enveloppe est alors réévalué et prend une dimension à laquelle on ne l’a jamais attribué, une dimension artistique.

 

Ainsi des trames d’enveloppes, aux joints de culasses, en passant par les choux romanesco, l’artiste interroge toujours plus notre regard et notre perception sur ce qui nous entoure en nous montrant ces petits objets du quotidiens, partagés par tous. Elle cherche ce qui n’est pas vu et nous en fait découvrir sa beauté à travers son travail et son regard d’artiste.

Lire la suite

Biographie

2017 : Engrenages, Ferme Forte La Pothière
Monument Historique, Etalante
Etat d’urgence, Voyons voir, Domaine de Suriane
Join Us, invitation d’Olivier Mosset à exposer

2016 : Motocultures, exposition personnelle, Nozay

2014 : Fantômes, exposition personnelle, Asphan, Nozay

2013 : projet les Jeudi’s, Centre Pompidou, Paris

2013 : une caisse/une oeuvre, au théâtre de la Michodière, Paris

2010 : diplômée de l’Ecole des Beaux-Arts de Cergy, après des études aux Beaux-Arts de Lorient, puis à Milan et Paris

Expositions collectives

2017 : Collectionner, le désir inachevé, Musée des Beaux-Arts, d’Angers
Clou 11,  les Amis du Musée des Beaux Arts de Nantes, l’atelier

2015 : Invitation #1, Galerie Oniris, Rennes

2014 : Je préfèrerais ne pas, exposition collective non accrochée à la Galerie de Multiples, Paris

2013 : Bande-annonce (commissariat B. Marcadé et M. Villeneuve) à la Conciergerie, Paris

Voir plus

Les oeuvres