Contacter Oniris Rennes par téléphone+33 299 36 46 06

Les horaires Oniris Rennesdu mardi au samedi de 14h à 19h

François MORELLET

Est né en 1926 à Cholet

Il a inauguré la galerie Oniris en septembre 1986

Il est décédé en mai 2016 à 90 ans

François MORELLET

 

François Morellet est un artiste majeur et singulier de la scène non seulement française mais aussi internationale. Il est une figure emblématique de l’abstraction géométrique et un précurseur du minimalisme. François Morellet s’est très vite affirmé comme un artiste abstrait géométrique, mais il s’est toujours bien gardé d’enfermer son travail dans un cadre systématique étroit. Chaque œuvre de François Morellet est à la fois le résultat d’un systématisme [l’œuvre résultant de l’application d’un système prédéfini, énoncé au moins en partie dans le titre] et du hasard [puisque la proposition est une des possibilités de l’application de ce système].

J’ai toujours cherché à réduire au minimum mes décisions subjectives et mon intervention artisanale pour laisser agir librement mes systèmes simples, évidents et de préférence absurdes.

Dès la fin des années 1940, la peinture de François Morellet s’efforce d’évacuer la subjectivité individuelle en obéissant à des préoccupations collectives. Après une courte période figurative (1947-1950), il amplifie cette évolution vers un art délivré de tout romantisme en choisissant l’abstraction en 1950, il adopte alors un langage géométrique très dépouillé, marqué par l’exemple de Mondrian et par l’œuvre de Max Bill et l’Art concret, découverts lors d’un voyage au Brésil en 1951, ainsi que par les motifs géométriques de l’Alhambra de Grenade, admirés en 1952. C’est à partir de cette date que François Morellet se donne des règles du jeu dans ses créations, il justifie chacun de ses choix par un principe, un système établi au préalable, qui peut aller, à partir de 1958, jusqu’à faire intervenir le hasard dans l’attribution des différentes composantes du tableau. De 1961 à 1968, il est l’un des membres du Groupe de Recherche d’Art Visuel (GRAV) avec cinq autres artistes. En 1963, François Morellet commence à créer des œuvres avec des tubes de néon. Après 1970, débute pour lui une troisième période marquée par la création d’œuvres de plus en plus dépouillées, qui jouent avec leur support et l’espace qui les environne. Il réalise alors un grand nombre d’intégrations architecturales. Artiste à forte réputation internationale usant de multiples supports comme matériaux (toiles, tableaux, adhésifs, néons, surfaces de bâtiments, etc.), il jouit d’une grande considération en France et à l’étranger. (S. Lemoine) François Morellet s’est éteint en mai 2016 à l’âge de 90 ans. Cette année-là, le musée des Beaux-arts de Chambéry lui dédia une rétrospective, comme l’avait déjà fait par deux fois le Centre Pompidou à Paris (en 1986 et en 2011). Afin de poursuivre la transmission de son œuvre, et de l’inscrire dans l’histoire de l’art minimal américain, une exposition monographique sera présentée à la prestigieuse Dia Art Foundation à New-York en novembre 2017.

Lire la suite

Biographie

2017-18 : Dia Art Foundation, New-York

2014 : Musée d’Art Moderne et contemporain, Genève, Suisse

1913 à 2013 : Grand Palais, Galeries Nationales, Paris
5 x 3, M-ARCO, Le Box, Marseille, France

2013 : Dynamo : Un siècle de lumière et de mouvement dans l’art, Grand Palais, Paris (expo coll.)

2011 : Réinstallations, Centre Georges Pompidou, Paris France

2010 : Spectrum Gallery, Osaka, Japon
Sériel mais pas sérieux, Museum für konkrete kunst, Ingolstadt, Allemagne
L’esprit d’escalier, Musée du Louvre, Paris

2009 : Song Art Gallery, Séoul, Corée
Morellet chez Le Corbusier, Couvent de la Tourette, Eveux

2007 et 2008 : Na & Lee Art Center, Gimpo, Corée

2005 : Pallacio Rivelligiado, CajAstur, Gijon, Espagne

2003 : « le 19 », Centre d’Art contemporain , Montbéliard (expo coll.)

2000 : Musée des Beaux-Arts, Clermont-Ferrand

1997 : Musée National d’Art Moderne, Centre Georges Pompidou,  Paris (expo coll.)

1996 : Wilhem Hack Museum, Ludwigshafen, Allemagne

1992 … 2004 : Espace Art Concret, Mouans-Sartoux

1994-96 : Musée de Grenoble (expo coll.)

1991 : Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris (expo coll.)

1987 : Musée National d’Art Moderne, Centre Georges Pompidou, Paris

1986 : Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris
Villa Arson, Nice

1984 : Le Coin du Miroir, Le Consortium, Dijon

Collections publiques

MOMA New-York Dia Art Foundation, New-York

Musées de Paris (Centre Pompidou)

Musée de Grenoble Musée de Lyon

Musée des beaux arts de Rennes

Musée des beaux arts de Nantes

Musée des beaux arts de Cholet

Musée de Villeurbanne Espace d’Art Concret, Mouans-Sartoux

Le Consortium, Dijon

Fond National d’Art Contemporain, La Défense, Paris

et de nombreux FRAC…

Voir plus

Les oeuvres
Vidéos